Go to Instagram Go to Instagram Go to Instagram Go to Instagram

Administrations publiques camerounaises : des sites web institutionnels, un impératif…

L’une des composantes essentielles dans la mise sur pied de l’Indice de Perception de la Communication Digitale (IPCD) est la présence d’un site web vitrine pour l’institution. C’est la base de la communication digitale. Le site web symbolise la présence de l’institution sur la toile. C’est l’externalisation de l’administration dans un monde global. Pour cela, l’IPCD ne se contente pas seulement d’évaluer la présence sur la toile d’un site web, mais sur la base des 13 indicateurs et 24 sous-indicateurs objectivement mesurables (IOM) que constitue cette composante, l’IPCD prend en compte les normes et standards internationaux en matière de site web institutionnel (qualité). C’est aussi une question d’image et de crédibilité avant d’être un devoir de visibilité.

L’un des critères dans l’évaluation est la mise à jour des contenus. Dans cette composante, l’ENAM qui ressort avec une moyenne appréciable de 73.07 point (15ème) s’est vue attribuée la note de 0 point à l’indicateur « mise à jour des contenus ». En date du 21 janvier 2019, un mois environ après la nomination d’un nouveau directeur général, toutes les informations contenues sur son site web portaient sur le directeur général sortant (même l’éditorial). Ce qui veut dire tout simplement que selon ce site web, cette institution est dirigée par une autorité qui n’est plus en fonction. Les conséquences sont énormes…

En somme, 6%  d’institutions parmi elles ont eu un niveau très élevé (80-100 points) parmi lesquelles : PRC (90.38 points), ANTIC (86.53 points), CAMERCAP (84.61 points), CFC (84.61 points), CNPS (80.77 points) et CNC (80.77 points).

Paradoxalement, 25% des institutions ont enregistré une moyenne de 0 point (nulle). Ce qui veut dire que ces administrations ne disposent pas de site web ou leur site web n’était pas accessible durant la période d’évaluation (du 14 au 21 janvier 2019). Parmi ces institutions, l’on retrouve des ministères comme le MINADER, le MINEE, le MINEPAT, le MINDCAF, le MINMAP, le MINSEP, le MINDDEVEL et le MINAT.

59 instituions disposent d’une note supérieure ou égale à la moyenne (50.0). La note globale pour les 100 institutions évaluées est de 45.15 points (niveau : moyen).

Télécharger le rapport complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *